Insomnie

milk
Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

J’aime humer l’odeur de la pluie et savourer l’orage, danser sous les flocons de nuit et apprécier les caresses du vent qui fait rage.
J’aime écouter les oiseaux chanter, regarder nostalgique le ciel qui n’en peut plus de pleurer, et de longues heures durant observer les nuages.
J’aime la nuit, plus que tout, la nuit et sa magie ; la ville calme, sombre, au souffle doux et apaisant, tendre et rafraîchissant ; son absence de monde et les vagues bruits au loin ; ses fleuves brillant de mille lumières ; les buildings où s’animent sans cesse des jeux d’ombres.

J’aurais aimé savoir écrire, pouvoir décrire, m’écrier par les mots, faire s’écouler les maux dans l’air comme quelques feuilles volant au vent. J’aurais aimé faire des lettres ma musique, chantant tous mes tourments.

Les idées tourbillonnent et bloquent, ouragan de pensées qui se perdent dans la tempête.
Page blanche.
La vie entière est une page blanche, comment pourrais-je en conter le roman ? Que faire couler lorsqu’il n’y a que néant…
Un néant qui glace mes nuits ; mon quotidien n’est qu’une longue insomnie.

Photos 2012 – Texte 2017

Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress